A Tiny Cut in a Velvet Dress II – SPACE SEMANTICS

De et avec : Julie-Anne Stanzak, Gesa Piper, Scott Jennings, Pawel Malicki, Martina La Ragione, Ophelia Young, Oleg Stepanov et Nathalie Larquet

À propos du projet

„A Tiny Cut in a Velvet Dress II – SPACE SEMANTICS“ –

Est une performance installative et un développement radical de A TINY CUT IN A VELVET DRESS dans und espace analogique, qui se caractérise par son apparente dissolution. Conçue pour et jouée dans les studios Cubic de Düsseldorf.

 

Cette performance est conçue pour trois danseurs qui s’intéressent au thème de l’anthropocène.
Un espace numérique et analogique est créé pour chacun des performeurs.
Les espaces sont ouverts, ce qui permet aux spectateurs de circuler librement. Les projections vidéo ouvrent des espaces multidimensionnels qui flottent dans une architecture sans contours, où les images se succèdent sans temps défini. La pièce est une dystopie, une histoire qui n’a ni début ni fin et qui se déploie à l’infini.
La première représentation a eu lieu dans les « cubic studio » à Düsseldorf.

Pour sa version ultérieure et ses représentations, SPACE SEMANTICS recherche principalement de grands espaces et notamment des musées.

Nathalie Larquet 

Je préfère prendre des risques plutôt que de me contenter de ce que je connais et qui est lié à mon expérience. Mon expérience de la danse est devenue une seconde peau, car entre-temps je découvre la fascination d’un espace en termes de couleurs, de textures, de formes et de sons, qui contribuent tous au résultat d’une histoire qui s’exprime par des gestes, par l’intensité intérieure et la forte présence d’un protagoniste… ces éléments interagissent et transmettent une atmosphère particulière et étrange.

J’aime que les choses se développent dans l’incertitude et le sentiment d’explorer de nouveaux domaines liés à nos propres limites. Je veille à créer un terrain inconnu avec le protagoniste, qui ne renvoie pas uniquement aux états intérieurs liés au sujet qui nous intéresse. ….. le travail avec une approche intuitive joue un rôle important. la dimension intérieure qui résonne avec l’espace. le dialogue intérieur et extérieur trouve sa dimension dans l’espace et dans l’interprétation des gestes. l’idée que je soutiens est celle de créer ses propres rituels, qui ouvrent de nouvelles possibilités d’expression et d’intentions dans l’espace. Le désir de créer un moment unique et authentique, avec un cadre qui peut être reproduit tout en laissant de l’espace au moment, et d’être libre d’insérer de nouveaux éléments dans chaque nouvelle performance. La capacité à s’adapter à chaque nouvel espace est également un défi qui ouvre de nouvelles possibilités à la pièce.

Promoteurs & soutiens

Soutenu par le RÉSEAU NATIONAL DE PERFORMANCE – STEPPING OUT, subventionné par le Délégué du gouvernement fédéral à la culture et aux médias dans le cadre de l’initiative NEUSTART KULTUR. Hilfsprogramm Tanz, le Kulturbüro Wuppertal et avec l’aimable soutien de Christian Baierl – Renaissance Immobilien AG